La conservation des aubergines et des poivrons.. et des frawmages !

13 septembre 2023 | Blog, Alimentation saine et Raw Food, Ce que j'aime, Gastrawnomie, Recettes Raw food, Vegan

La saison des aubergines et des poivrons touche à sa fin… Récoltons et conservons ces légumes d’été tant appréciés, afin de profiter de leurs bienfaits toute l’année ! À la fin de cet article, vous en saurez j’espère suffisamment sur la conservation de ces fruits d’été… pour vous lancer.

Les bienfaits des aubergines…

Habituellement, l’aubergine n’a pas bonne presse. Et crue, elle n’est pas réputée pour être très intéressante. Et pourtant ! Ce légume regorge de bienfaits pour votre vitalité.

conservation-aubergines-poivrons

L’aubergine contient de la saponine, qui réduit considérablement l’absorption de graisses. En effet, elle est aussi…

  • Peu calorique,
  • Riche en fibres,
  • Riche en antioxydants,
  • Elle stimule le transit intestinal,

Mon Bacon d’Aubergine…

J’en ai fait mon fameux Bacon d’aubergine que j’adore… et dont vous me faites régulièrement l’éloge. J’avais créée cette recette aux Etats-Unis, quand je travaillais avec Mattew Kenney.

En le goûtant pour la première fois, un de mes filles végétarienne à l’époque l’avait craché en me disant qu’elle ne voulait pas manger de viande ! C’est vous dire combien c’est à s’y méprendre.

pruneaux-aubergines

Vous retrouverez la recette des pruneaux au Bacon d’aubergine est dans votre formation.

Les lactofermenter… avant de les mettre dans l’huile !

La lactofermentation, est une technique non seulement ancestrale mais aussi idéale pour conserver les aliments et en augmenter leur potentiel nutritionnel. Elle est très économique et nous donne des préparations délicieuses. Au plan de la santé, les préparations lactofermentées contribuent à l’ensemencement de notre précieuse flore intestinale en lui apportant des probiotiques. Elle facilite l’absorption des nutriments, régularise le transit intestinal et stimule notre système immunitaire, en plus de régulariser l’acidité de l’estomac, à condition bien sûr de n’être ni pasteurisée, ni cuite. Trop beau pour être vrai, et pourtant !

conservation-lactofermentation

Si on ne veut pas cuire nos aubergines… il faut les lactofermenter ! Tout ce qui se met dans l’huile présente un risque de botulisme (intoxication provoquée par l’ingestion de neurotoxines puissantes). Ce risque-là, on ne va pas le prendre. Il suffit que leur taux d’acidité soit suffisant pour que nous puissions sans risque mettre nos légumes fruits dans l’huile.

Ainsi, quand on lactofermente avant de mettre dans l’huile, on acidifie, et quand c’est acide, il n’y a absolument aucun risque de botulisme. Les tomates sont naturellement acides, c’est pour ça qu’elles peuvent se conserver dans l’huile.

Pour lactofermenter les aubergines, mettez une bonne poignée du sel et massez-les bien. Elles vont dégorger toutes seules. Si elles n’ont pas rendu assez de jus, complétez avec de l’eau ou de la saumure coupée d’eau. Au lieu de mettre de la saumure à 30 g de sel par litre, mettez-en moins pour tenir compte du sel présent lors du massage. J’aime rajouter un peu de persil du jardin et bien sûr, un petit peu d’ail.

Conservation des aubergines

Dans cette lactofermentation, l’aubergine sera totalement imbibée et recouverte par le liquide que vous aurez ajouté et qu’elle aura dégorgé. Ne coupez donc pas des morceaux trop petits.

Les ingrédients vont bien macérer ensemble. Mettez les aubergines avec l’ail et le persil dans votre bocal et tassez bien pour que tout soit bien immergé dans la saumure. Ça leur donne un goût et une saveur intenses.

Vous pouvez toujours mettre des anti-monte-lait, des poids, des pierres… Il y a plein de systèmes. Avec les rondelles découpées dans du plastique alimentaire ajouré, vous serez sûrs que toute votre préparation et vos légumes seront bien immergés. Il faudra attendre un petit peu, entre 10 et 15 jours, avant de les mettre dans l’huile.

Lorsque les aubergines seront bien lactofermentées et recèleront l’acidité nécessaire qui leur permettra d’être immergées dans de l’huile, vous procèderez à leur mise en bocal. Le temps de conservation peut aller jusqu’à un an ou plus, dans un local frais, aéré et à l’abri de la lumière.

Et la conservation des poivrons ?

Ce légume-fruit coloré est le symbole par excellence de l’été ! Il est peu calorique et riche en vitamines, en fibres et en antioxydants. Nous voudrons donc garder tout le potentiel de la richesse nutritionnelle de nos poivrons, que nous aimons consommer crus.

conservation-poivrons-lactofermentation
Conservation des tomates

Procédez à la même lactofermentation que précédemment. Mais que faire ensuite de tout ce jus qui aura été rendu par les aubergines et les poivrons ? Vous pouvez le récupérer pour des soupes, avec un petit peu d’eau, ou pour faire lactofermenter des jus plus rapidement… mais pouvez aussi le récupérer pour en faire des frawmages !

Comment fabriquer un frawmage…

Avec une lactofermentation comme ici, qui est activée, broyez simplement des noix de cajou dans un blender puissant. Il faut juste recouvrir les noix de cajou avec le précieux liquide lactofermenté… Et ça fait un fromage. Enfin, un frawmage !

Frawmages-Riccota_Basilic
Frawmages-Riccota_Basilic

Le frawmage poursuit sa fermentation naturellement au réfrigérateur. La lactofermentation est plus lente au réfrigérateur, mais elle travaille quand même.

Il existe de nombreuses variations, avec des graines de tournesol, de macadamia, des noix du Brésil, des noix de cajou… C’est un petit fromage acidulé qui fait comme une crème. C’est parfait pour ajouter dans les soupes, les potages. Et effectivement, ça apporte des notes lactées. C’est l’intérêt des lactofermentations, c’est-à-dire prédigérées, qui vont aider à digérer.

Pour en savoir plus sur tous ces procédés et en apprendre encore plus sur les techniques de conservation, rendez-vous dans ma formation “De la Découverte à la Maîtrise de ma Rawfood Gourmande” !

Bonjour Marie Sophie, je découvre au fur est a mesure les nouvelles recettes… qu’est ce que c’est bon de vous écouter crusiner… de culture turco-kurde l’aubergine et le poivrons sont quasi omniprésentes dans nos plats.. je me demandais comment manger l’aubergine autrement que cru… voila j’ai la réponse.. C’est une vraie thérapie cette formation… on voyage a travers des saveurs, on les imagine on les ressent, on les savoure avant même de les avoir goûter … Vous êtes une artiste dans l’âme…

Zeynep T.

Bonjour Marie-Sophie, je viens de commencer votre formation et je la trouve géniale et pétillante ! Je suis russe et dans notre culture culinaire nous avons beaucoup de légumes lactofermentés (carottes, choux, cornichons, pommes, betteraves). Mais votre GRAND PLUS pour moi est l’art de la cuisine française appliqué à la cuisine crue, qui permet d’adopter les plats crus à ma famille française et mes enfants. […] MERCI INFINIMENT pour tout ce que vous faites !

Marina P.

Il me tarde de vous lire en commentaires dans la formation et sur mes réseaux sociaux !

Joyeusement,

Marie-Sophie L

Votre NatuRawChef®

partager cet article

Catégorie d'articles

Retrouvez vitalité et joie de vivre, dès aujourd'hui !

Je vous offre les recettes complètes de votre premier repas tout cru.

[[CSRF]]

6 Commentaires

  1. Françoise Rouhani

    Merci pour ces recettes .A la bonne saison j’en ferai
    Vos desserts sont sublimes, j’ai essayé la bûche…délicieuse.
    Je voudrais encore réussir le fromage. Merci pour tout.

    Réponse
  2. Sophie

    Merci Marie Sophie pour tes recettes et les aubergines ne sont pas faciles à préparer en crusine ! Je ne trouve pas la recette du bacon d’aubergines qui me fait très envie !!!
    Pourrais tu m’indiquer le lien de la vidéo ? Merci !

    Réponse
    • Marie-Sophie

      Bonsoir Sophie, la recette du Bacon d’aubergine est déjà dans la formation “De la Découverte à la Maîtrise de ma Rawfood Gourmande” ! Je reste à ton écoute, Joyeusement ! Marie-Sophie

      Réponse
  3. Jana

    Bonjour Marie-Sophie,
    Je souhaiterais véritablement participer à votre formation en ligne qui regorge d’un élixir exquis, de recettes éclatantes en couleur tout en créativité naturelle.
    Hélas, ma situation d’indigente ne me permets point d’accéder à vos cours de crusine en ligne, sus ma situation très précaire.
    J’ose vous demander si vous pourriez m’offrir votre formation qui recouvre de bienfaits inestimés et réellement bénéfiques.
    J’espère sincèrement que vous puissiez accepter ma requête si cruciale à mon sens.
    Agréable journée Marie-Sophie.
    Cordialement.
    Jana

    Réponse
    • Marie-Sophie

      Bonjour Jana, je vous ai répondu en mail privé😉. Je vous souhaite une délicieuse journée… Joyeusement 🌈 ! Marie-Sophie

      Réponse
    • Marie-Sophie

      Bonsoir Jana, je vous ai envoyé un mail resté sans réponse… je vous souhaite un délicieux week-end, Joyeusement ! Marie-Sophie

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi

Le psyllium… un superaliment !

Le psyllium… un superaliment !

C’est ce superaliment qui m’a donné l’idée d’appeler Pyscake® , un gâteau magique que j’ai créé une nuit de noël.
Les bienfaits du psyllium sont merveilleux et je suis heureuse de vous les présenter… avec des recettes de mon déjà fameux Pyscake® !

Des crêpes végétales et crues…

Des crêpes végétales et crues…

Des crêpes végétales et crues… Non seulement c’est possible, simple et rapide… mais c’est délicieux, avec les recettes de Marie-Sophie L, originales et innovantes !

Inscrivez-vous Gratuitement à la Newsletter

En Cadeau de Bienvenue, je vous Offre mes Recettes Complètes pour réaliser Votre Premier Repas Cru !

[[CSRF]]