L’alimentation vivante, vibrante… biogénique et bioactive !

7 décembre 2022 | Blog, Alimentation saine et Raw Food, Vegan

Comprendre la valeur nutritionnelle des aliments d’après leur taux vibratoire…

Dans mon précédent article j’avais brièvement parlé des différentes catégories d’aliments selon une classification s’appuyant sur leur taux vibratoire en unités Bovis.

Cette approche me paraît pertinente car elle permet d’évoquer le taux vibratoire des aliments selon une donnée tangible : l’unité Bovis, calculée grâce au biomètre de Bovis. Et bien sûr, l’alimentation vivante… et vibrante se retrouve en tête de liste, avec des ingrédients préservés par l’absence de cuisson, ce qui la qualifie globalement d’alimentation biogénique et/ou bioactive par excellence.

L’alimentation vivante, vibrante… biogénique et bioactive !

On ne parle plus en terme de famille d’aliment mais bien en terme de taux vibratoire, une valeur extrêmement intéressante qui s’applique à l’ensemble des choses sur terre, les objets, les lieux et… les être humains. Pour avoir un ordre d’idée, un Homme a un taux vibratoire entre 10 000 et 12 500 unités Bovis.

Qu’est-ce que l’unité Bovis ou l’échelle de Bovis ?

Cette unité a été établie par André Bovis, un radiesthésiste qui à appliqué cette technique à un grand nombre d’organismes. 

En répétant ses observations, il parvint à établir une unité de mesure et à l’échelle qu’il a léguée à la radiesthésie, de façon empirique, bien que celle-ci ne soit pas totalement reconnue par la science.

André Bovis a mesuré une foule d’ingrédients, naturels ou pas, et dans tous leurs états…

Les fruits pourris, par exemple, obtenaient des valeurs proches de zéro, alors que les fruits frais obtenaient des valeurs allant jusqu’à 9 000 UB. L’idée derrière cette démarche est que le fruit à peine cueilli est au maximum de son énergie vitale, qui diminue ensuite progressivement. Il note ainsi que les fruits qu’il se procure au marché à Paris obtiennent une valeur moyenne de 3 000 UB contre 6 500 à 9 000 UB lorsqu’ils sont cueillis de sa main. 

Il s’est originellement inspiré pour cela de l’ångström, mesure de longueur utilisée pour mesurer les atomes, les molécules, les longueurs d’ondes ou encore la radiation électromagnétique, bien que l’Unité Bovis ne soit pas réellement liée à l’ångström.

On peut mesurer le taux vibratoire grâce à deux outils. Soit grâce à la règle de Bovis soit à l’aide du cadran de Bovis, aussi appelé biomètre. La règle est graduée de 0 à 10 000 et sert à mesurer le taux vibratoire des Hommes et des lieux. Le biomètre est divisé en 3. Il sépare le plan physique, énergétique et spirituel. En dessous de 10 000 il s’agit du plan physique, entre 10 000 et 14 000 du plan énergétique, et au delà on est dans le plan spirituel. 

On observe avec le temps une augmentation du taux vibratoire général, c’est pourquoi en 2014 un nouveau cadran a été proposé. 

Vous trouverez des informations complémentaires sur ce site https://vibratis.fr/echelle-de-bovis/ et sur la radiesthésie en cliquant sur ce lien https://radiesthesie-france.fr/radiesthesie/

De l’intérêt d’une alimentation vivante, biogénique et/ou bioactive…

L’alimentation biogénique

Les aliments biogéniques sont ceux qui génèrent la vie, ils boostent le corps et son immunité. Leur taux vibratoire est au-dessus de 12 500 unités Bovis. Ils devraient représenter 25% de notre alimentation au moins. Ce sont des aliments crus sans aucune transformation car ils doivent encore pouvoir germer. Il s’agit des fruits, des légumes, des baies, des noix, qui ont été très fraîchement récoltés ( moins de 2 jours après la récolte).

Naturolistique, la force vibratoire des aliments biogéniques

Les aliments bioactifs

Les aliments bioactifs maintiennent la vie et permettent aux aliments biogéniques d’être valorisés. Leur taux vibratoire varie entre 7 000 et 14 000 unités Bovis. Ils devraient représenter la base de notre alimentation, compter pour 50% de ce que nous mangeons. Ces aliments sont bruts, non traités, crus et avec une capacité de repousser spontanément au contact de l’eau ou de la terre. 

Les aliments biostatiques

Les aliments biostatiques ralentissent la vie, sans être nocifs à proprement parler ils ne participent pas à renforcer la vitalité de votre corps. Leur taux vibratoire se situe entre 3 500 et 7 000 unités Bovis. Ils ne devraient pas représenter plus de 25% de notre alimentation. Ce sont tous  les aliments naturels cuits ( cuisson à plus de 40°) même s’ils sont non traités. Parmi les modes de cuisson, le micro-onde est à prohiber complètement, il détruit l’énergie vivante.

Les aliments biocidiques

Les aliments biocidiques sont des aliments morts, au delà de n’avoir aucun intérêt nutritionnel, ils encrassent votre corps. Leur taux vibratoire est en dessous de 4000 unités Bovis. Dans l’idéal, mieux vaut ne jamais en consommer afin de préserver sa vitalité. Il s’agit de tous les aliments transformés ou ultra transformés qu’on trouve de manière prépondérante dans les grandes surfaces. Ces aliments sont généralement cuits à haute température et contiennent toutes sortes d’additifs artificiels.  

Je vous invite à explorer le site de Naturolistique qui m’a inspiré cet article et sur lequel vous trouverez une liste assez complète des aliments biogéniques, biostatiques, biostatiques, et biocidique

Lien pour retrouver des jardins partagés… vers une collaboration vivante !

http://www.youmakemeshare.fr/plateforme-semaine-jardinage-collaboratif/ Quand le jardinage collaboratif prend racine… La plateforme colle totalement à l’économie collaborative puisqu’elle mêle entraide, convivialité, partage et échange.

https://www.grainesdetroc.fr/ pour échanger les graines et les savoirs–faire, échanger ensemble et concrètement.

Se connecter pour ne pas gâcher https://zaboka-app.com/ Vos jardins donnent des fruits et légumes en abondance ? Le partage avec votre entourage ne suffit pas à éviter le gâchis ? Vous n’avez pas de jardin et vous souhaitez profiter plus facilement de la biodiversité de l’île ? Vous souhaitez vous réapproprier les fruits et légumes endémiques ? Zaboka peut vous aider !

Ma cuisine végétale et crue, une alimentation vivante, mais aussi…vibrante !

Je vibre pour elle depuis 10 ans, et je me passionne pour la mettre en équation, en recettes exquises, pour que tous les jours soit une fête, une célébration du vivant dans son expression la plus délicieuse. Pour que croquer la vie soit une expérience divine et riche, pour que se restaurer soit un acte responsable, généreux et tendre envers soi comme envers la planète qui nous accueille, nous porte, sous soutient. Pour rendre hommage au monde végétal avec des recettes… très gourmandes !

Une passion vibrante en inspire d’autres… passionnément !

Je me réjouis de vous retrouver au coeur de la formation en ligne, “De la Découverte à la Maîtrise de ma Rawfood Gourmande”. C”est le coeur de mon métier, de mon expertise… et au coeur de ma passion que de vous emmener dans cette noble et fabuleuse aventure de ma cuisine végétale et crue, vivante et vibrante… en espérant qu’elle vous fera vibrer à votre tour !

Joyeusement !

Votre NatuRawChef®,

Marie-Sophie

partager cet article

Catégorie d'articles

Retrouvez vitalité et joie de vivre, dès aujourd'hui !

Je vous offre les recettes complètes de votre premier repas tout cru.

[[CSRF]]

10 Commentaires

  1. Elyette

    Très très heureuse de te retrouver au fourneaux, impatiente de découvrir tes nouveautés, tu es Coco Chanel et Yves Saint Laurent en cuisine, élégance, raffinement des recettes, j’adore et te remercie de nous transmettre et partager tes créations goûteuses et inégalées.

    Réponse
    • Marie-Sophie

      Oh ! Touchée… très touchée j’avoue ! Merci Elyette ! Joyeusement ! Marie-Sophie

      Réponse
  2. Paulina

    La CRUsine c’est Cilou!
    Je suis étonnée de vous voir employer son vocabulaire, vous qui protégez tellement le votre …

    Réponse
    • Véronique Leclair

      Oui j’avoue que tu as raison Paulina moi aussi je suis étonnée de voir écrit CRUSine, car un beau nous n’avons plus eu le droit d’employer le mot naturaw …

      Réponse
      • Marie-Sophie

        Bonjour Véronique, crusine n’est pas une marque. Naturawchef® l’est. Je défends ma marque depuis longtemps, le nom de domaine naturawcoach était déjà réservé depuis 2017 et j’avais mentionné naturawcoach dans la presse déjà, largement associé à naturawchef !
        Au delà de ces guerres de chapelle, je rêve que nous soyons unies pour défendre les couleurs du végétal avant tout ! Vive les naturawcoach et les crusicoach ! Joyeusement ! Marie-Sophie

        Réponse
    • Marie-Sophie

      Bonjour Paulina, je salue votre solidarité, toujours chouette quelque soit le camp… si vous avez mon livre vous lirez que je consacre dans la préface un paragraphe sur le mot crusine. Le livre a été écrit en 2014, et publié en 2015. Nous oeuvrons toutes et tous vers le même but, ensemble ! Vive la gastrawnomie® ! Vive la Crusine ! Joyeusement ! Marie-Sophie

      Réponse
    • Visiteuse

      Je suis étonnée que vous privatisiez un nom commun issu du dictionnaire :
      crusine \kʁy.zin\ féminin
      Préparation culinaire sans cuisson.

      Il y a plus de 20 ans je me souviens avoir vu un mini reportage assez sarcastique sur ce qu’on appelait à l’époque, les crudivores. En résumé, on les présentait comme des personnes qui mangeaient comme le ferait un singe, des fruits et des légumes crus, tels quels, sans aucune préparation.

      Pour avoir découvert il y a peu l’activité de @Cilou, je me permets de souligner que son modèle économique ratisse large (ce n’est pas une critique hein !) puisqu’elle propose sur sa chaîne des recettes cuites trouvées sur le Net. Quant aux recettes crues, elles ne sont pas issue d’un processus créatif personnel mais d’imitation et de collaboration.
      Ce qui en soi n’est évidemment pas blâmable car elle a le mérite de participer à la vulgarisation de la crusine.

      Marie-Sophie quant à l, est à la Crusine ou Raw-gastronomie (pour vous plaire) ce que Jules Verne est à la littérature française : un Maître (la barbe en moins 🙂 )
      @Cilou au demeurant fort sympathique, reste quant à elle « nickel*».

      * Celles et ceux l’ayant écoutée sauront le pourquoi de cet adjectif.

      Réponse
      • Marie-Sophie

        Bonjour visiteuse,
        Je comprends votre étonnement, d’autant que je n’ai jamais privatisé le mot crusine et ne l’ai jamais déposé. Il n’existait pas en 2014, ce fût vérifié par mon éditeur Albin Michel.
        Voici l’extrait de la préface de mon livre écrite en 2014 et publiée en 2015 “Le mot « cuisine » découlant du mot « cuit », il est clair que l’appellation « cuisine crue » est une aberration de langage qui ne se justifie que par la nécessité de communiquer et définir un concept novateur en s’appuyant sur une référence connue de tous. Le terme de « cRusine » n’a pas le mérite d’être harmonieux ni même celui d’exister… pour l’instant !
        Reconnaissons-lui sa raison d’être et accordons-lui peu à peu les lettres de noblesse qui lui reviennent de droit. La tradition sait toujours trouver les arguments pour résister à ce qui bouleverse l’ordre qu’elle est censée préserver. Et puisqu’il s’agit véritablement d’une nouvelle dialectique culinaire dont les termes restent à inventer, nos papilles charmées sauront rendre ce mot plus doux à nos oreilles : cRusine… cRusine… Et gageons qu’il sera un jour dans un dictionnaire… culinaire français. Ainsi, je vous invite à la conquête de cette terra incognita pleine de délices qui ne demandent qu’à se laisser découvrir. Je vous engage à repenser l’art de se nourrir pour en renouveler les plaisirs… tout crus !” Voilà ce que j’ai écrit à l’époque.
        D’autre part, si vous trouvez nickel de faire commerce de copiés collés de mes recettes dénaturées… bah… c’est la vie ! De mon côté, je continue à créer des recettes, au risque qu’elles soient vulgarisées comme vous dites. l’inspiration m’est donnée pour que je crée des recettes, toujours plus, pour ouvrir des protocoles inédits et je ne suis pas responsable de ce que le monde en fait (même si parfois ça pique ;-). Je m’occupe seulement de rester sereine pour la recevoir sans me préoccuper de ces petites histoires. Je ne suis pas douée en marketting et songe à me faire aider;-) , pour que mon faire-savoir soit à la hauteur de mon savoir-faire, dans un monde où il semble que le faire-savoir l’emporte. Dans mon petit monde, ce qui l’emporte aujourd’hui en cette période de créativité intense, c’est ma joie intacte de crusiner et de tourner des recettes topissimes pour les partager avec vous ! Joyeusement ! Marie-Sophie

        Réponse
        • Visiteuse

          Je vous remercie de votre longue réponse et suis chagrinée que vous pensiez que je cautionnais ladite personne.

          La référence au “nikel” était juste un tic de langage horripilant démontrant sa vulgarité.
          En fait j’ignorais totalement qu’elle était une faussaire !

          Vraiment désolée que je me sois si mal exprimée car je suis réellement admirative non seulement de votre savoir faire mais aussi de votre savoir Être…
          Pour tout cela, encore Merci…

          Réponse
          • Marie-Sophie

            Ah ! Chère visiteuse, je viens de vous mieux comprendre… reste que cette polémique me semble étrange, car j’ai relu mon article et le plus drôle est que n’y ai pas trouvé le mot “crusine”… peu importe, je reste concentrée sur la Gastrawnomie® et je vous souhaite de délicieuses fêtes pour entrer dans l’année nouvelle… joyeusement ! Marie-Sophie

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire aussi

Les carottes… dans tous leurs états, à cru !

Les carottes… dans tous leurs états, à cru !

En soupe, en semoule, en purée, en Crupotes®… les carottes crues nous offrent des recettes ultra rapides et facile à concocter ! Elles étaient dans tous leurs états à l’idée de de déployer devant vous… j’ai eu du mal à les contenir tant elles débordaient d’ardeur à vous montrer ce dont elles sont capables… en plus de nous rendre aimables !

Des petits-déjeuners sains pour vous et vos enfants ! /1

Des petits-déjeuners sains pour vous et vos enfants ! /1

Le propos n'est pas de critiquer les habitudes de nos petits déjeuners mais plutôt de les envisager sous un jour nouveau, celui qui se lève avec ma cuisine végétale et crue, avec ses crackers, crupotes, ses crufitures, ses crackers et ses pudding de lait d'amande......

Confiseries et bonbons 100% fruits… bons pour la vitalité !

Confiseries et bonbons 100% fruits… bons pour la vitalité !

Des confiseries gourmandes, carawmélisées par la seule présence des fruits séchés... des bonbons sains, des friandises vertueuses... trop beau pour être vrai ? Pas dans notre monde... crulinaire ! Trop de sucre ? La consommation journalière de sucre est beaucoup trop...

Inscrivez-vous Gratuitement à la Newsletter

En Cadeau de Bienvenue, je vous Offre mes Recettes Complètes pour réaliser Votre Premier Repas Cru !

[[CSRF]]